vendredi 28 septembre 2018

Croissance humaine et spirituelle


Des activités pour tous.


Portés par le souffle de la prière

Une Oasis spirituelle...

Haltes spirituelles

Journée jeunesse

Discussion, écoute et accompagnement


Le mercredi, 3 octobre : Journée provinciale consacrée au diaconat permanent


Depuis 2011, les évêques du Québec ont demandé de souligner la présence et le service des diacres permanents dans nos Églises diocésaines, auprès  de nos communautés chrétiennes locales.

Les diacres se situent souvent, en effet, à la frontière de l’Église et du monde et sont bien placés pour aller vers les gens, pour les accompagner spirituellement et leur aider à avancer, souvent à petits pas, sur la route de la joie de l’Évangile…

Les diacres sont particulièrement efficaces, selon leurs charismes, au niveau des champs d’action de la Parole, de la fraternité et de l’engagement ainsi que de la prière et la célébration. Un diacre est un homme appelé par l’évêque, formé en théologie, marié ou célibataire. Il est appelé au service de ses frères et sœurs pour le reste de sa vie. S’il est marié, son épouse donne son consentement à cet appel et l’accompagne dans sa mission de service en Église.

Il y a place dans notre Église diocésaine d’aujourd’hui pour l’accueil d’hommes, mariés ou célibataires, qui veulent vivre un engagement de vie et qui se sentent appelés à servir leurs frères et sœurs.  Notre Église diocésaine compte actuellement 7 diacres qui se veulent proches des gens; nous pourrions être beaucoup plus… Confions cette intention au Seigneur…

lundi 24 septembre 2018

Confirmation


Plusieurs sens sont rattachés à la confirmation : recevoir l’Esprit saint, engagement mature dans la foi. On la perçoit parfois comme une sorte de « conclusion » du cheminement chrétien ! Laurent Cormier et Jean Christophe Houde de Saint-Bruno, témoignent de leur cheminement au sein du groupe Paladin. La foi chrétienne a comblé progressivement leur quête de sens et elle s’incarne maintenant dans des engagements concrets.
Interventions : Sophie Tremblay, professeure à l’Institut de pastorale des Dominicains, Alain Roy, prêtre, diocèse de Montréal.

samedi 22 septembre 2018

75 ans de collégialité épiscopale et de solidarité avec le Peuple de Dieu au Canada


Dans le cadre de la Collecte annuelle pour les besoins de l’Église au Canada (les 29 et 30 septembre 2018), je voudrais saisir l’occasion pour souligner le 75e anniversaire de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC). La CECC a été érigée en 1943 sous le nom de Conférence catholique canadienne. Elle a été reconnue par le Saint-Siège en 1948 et, après le Concile Vatican II (1962-1965), est entrée dans le réseau mondial des conférences épiscopales.

Soucieux de répondre aux besoins et aux défis de l’Église au Canada et de la société canadienne, les évêques catholiques, qui se rencontraient déjà sur une base régulière depuis plusieurs années, ont voulu se donner un lieu de concertation pour mieux promouvoir les dons et le bien que l'Église pouvait offrir à la population, en utilisant des moyens adaptés aux circonstances du temps et du lieu. Les questions pastorales, liturgiques, religieuses et sociopolitiques étaient au cœur de la vie de l’Église et des familles de l’époque, alors que le Canada était engagé dans la Deuxième Guerre mondiale. Dans ce contexte, comment porter le message d’espérance de l’Évangile tout en se faisant proche des préoccupations des femmes et des hommes.

Aujourd’hui encore, par l’entremise de la Conférence épiscopale, les évêques catholiques œuvrent dans plusieurs domaines d’évangélisation et de pastorale : transmission de la foi chrétienne, éducation de la foi et catéchèse, questions doctrinales et éthiques, initiatives œcuméniques, dialogues interreligieux, relations internationales, relations avec les peuples autochtones, questions de justice sociale, et développement d’une culture de la vie et de la famille. La Conférence leur permet de promouvoir la collégialité qui existe entre eux et assure une coordination qui vise à rassembler les efforts particuliers et à établir des initiatives communes d’importance nationale. En fait, la Conférence existe pour aider les évêques dans leur ministère au bénéfice du Peuple de Dieu. Comme pasteurs de l’Église au Canada, les évêques peuvent ainsi s’engager dans un dialogue franc et cohérent avec les autorités politiques du pays.

La Collecte pour les besoins de l’Église donne l’occasion aux catholiques du pays d’être solidaires avec leur diocèse ou éparchie et leur permet de participer à la mission de leur assemblée épiscopale régionale et à celle de la Conférence épiscopale nationale.

Merci à l’avance de votre généreuse contribution et de votre témoignage de solidarité avec la Conférence épiscopale.






+ Lionel Gendron, P.S.S.
Évêque de Saint-Jean-Longueuil et
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada


Pour plus de renseignements : www.cecc.ca

vendredi 21 septembre 2018

Une première rencontre publique sur l’avenir de l’église de Saint-Antonin.


Saint-Antonin, le 19 septembre 2019. L'Assemblée de Fabrique conjointement avec le conseil municipal de Saint-Antonin a convié, hier soir, la population à une rencontre publique concernant l’avenir de l’église.

L’objectif de cette consultation, où s’étaient réunies près de 100 personnes, était de présenter la situation actuelle de l’église et de connaitre l’intérêt des citoyens face à l’avenir de ce lieu patrimonial.

Des représentants de la Fabrique, du diocèse, de la MRC et de la municipalité ont exposé l’état de situation tant physique que financière de l’église. Ce fut également l’occasion pour le maire de Saint-Antonin, d’exprimer la volonté du conseil municipal de travailler avec la Fabrique et la population à maintenir ce bâtiment dans le paysage de la municipalité.

Le maire de la municipalité, monsieur Michel Nadeau et le vice-président de l’assemblée de la Fabrique, monsieur Dominique Paradis sont heureux des échanges qui ont eu lieu avec les citoyens lors de cette rencontre publique.

M. Nadeau de souligner la volonté de la municipalité de travailler à un projet collectif afin de conserver ce lieu de grande valeur patrimoniale pour la communauté tout en répondant aux besoins actuels et futurs de la population.

« Cette rencontre est une première étape d’une démarche où les citoyens seront consultés. Nous souhaitons connaitre leurs besoins et leurs idées vis-à-vis la vocation qui pourrait être donné à ce bâtiment » souligne le maire.

Un comité sera mis en place pour entamer la réflexion sur l’avenir de ce bâtiment où des citoyens seront invités à siéger. D’ailleurs, à la fin de la rencontre, les personnes présentes étaient invitées à inscrire leur nom pour participer au futur comité. « De plus, des sondages et des groupes de discussion seront organisés auprès de la population », a précisé le maire.


De gauche à droite : Yvan Thériault, économe du diocèse de Saint-Anne-de-la-Pocatière; Aline Jestin, agente de développement rural pour la MRC de Rivière-du-Loup; Dominique Paradis, vice-président de l’assemblée de la Fabrique de Saint-Antonin; Martin Patrice Pelletier, curé et prêtre responsable de l’Unité missionnaire de l’Est; Michel Nadeau, maire de Saint-Antonin et Mélanie Milot, coordonnatrice à la culture et aux communications pour la MRC de Rivière-du-Loup



lundi 17 septembre 2018

Le pardon


Frédéric témoigne de façon émouvante de l’importance du pardon dans sa vie et de son pouvoir libérateur. Le père Jean Patry, aumônier en milieu carcéral, raconte comment il a été traumatisé par la façon dont était vécu le « sacrement de pénitence » à l’époque et comment il a redécouvert l’amour et la miséricorde infinie de Dieu. 

Intervention : Alain Roy, prêtre, diocèse de Montréal.

dimanche 16 septembre 2018

Dimanche de la catéchèse


Message du président de l’AECQ

Appelés par amour

Vous savez peut-être que le pape François a convoqué pour le mois d’octobre prochain un synode des évêques sur les jeunes et les vocations. Je suis heureux de constater que le thème choisi cette année pour le Dimanche de la catéchèse s’inscrit lui aussi dans la foulée de ce rendez-vous ecclésial. En faisant résonner l’appel de l’Évangile aux oreilles de tous les membres de la communauté chrétienne, cette initiative souligne que la vocation missionnaire, pas plus d’ailleurs que la catéchèse, est loin d’être exclusive aux plus jeunes. Bien sûr, ils y participent, et parfois même ils sont capables de nous en indiquer le chemin. Mais l’accueil de l’Évangile en Église, comme dans notre société, est l’invitation primordiale qui est adressée à tous les baptisés.
Dans le contexte missionnaire qui est le nôtre aujourd’hui, les défis multiples de la formation à la vie chrétienne consistent à accompagner des personnes de tous âges dans une démarche d’éveil et d’initiation à la foi. Des plus petits jusqu’aux plus grands, tous et toutes, nous sommes «appelés par amour», c’est-à-dire par l’amour même que Dieu nous porte, à marcher sur les chemins de l’Évangile. Les premières communautés chrétiennes ont été, elles aussi, appelées par amour, comme on peut le lire dans la première épître de Jean: « Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu » (1 Jean 4,7).

Cette parole attribuée à saint Jean et les récits bibliques évoqués cette année pour le Dimanche de la catéchèse nous permettent d’entrevoir le grand rêve de Dieu pour son peuple. La catéchèse proposée met ces textes en relation avec des personnalités de notre temps qui ont répondu à l’invitation du Seigneur avec grande générosité, qu’il s’agisse de Martin Luther King, de Madeleine Delbrel ou du père Pops. Ce croisement entre textes bibliques et témoins actuels permettra de réfléchir sur l’appel de Dieu pour nous, aujourd’hui. C’est le rêve que je vous souhaite et que je soutiens de ma prière.
Bon Dimanche de la catéchèse!

+ Noël Simard
Évêque de Valleyfield
Président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec

vendredi 14 septembre 2018

FÊTE DES MOISSONS MÉCHOUI

AU PROFIT DE LA FABRIQUE DE SAINT-ALEXANDRE DIMANCHE, 
LE 30 SEPTEMBRE 2018, 
À 11H30, 
À LA SALLE L’UNIVERS DU COMPLEXE MUNICIPAL. 

Les cartes sont en vente auprès des membres du Conseil de la Fabrique : 
(16 $ : adulte. 6 $ : enfant 6 à 12 ans. Gratuit pour enfants moins de 5 ans) 
Simone Fontaine, 418-495-2497, 
Normand Ouellet, 418-495-2239, 
Pauline Darisse, 418-495-3049, 
Sylvain Gauvin, 418-495-2283, 
Ginette Dumont, 418-495-2189, 
au presbytère, 418-495-2045. 
Nancy Lapointe, 418-495-2465, 

Après le dîner, VENTE À L’ENCAN. 

Seront vendus des fruits, légumes, tartes, pains, confitures, artisanat et beaucoup d’autres articles divers.

N.B. Les personnes désirant donner des articles pour la vente à l’encan peuvent les apporter à la chapelle de l’église, le samedi 29 septembre 2018, de 13 h à 16 h. Aussi, les objets peuvent être déposés au presbytère d’ici le 28 septembre. Au plaisir de vous retrouver tous et toutes à cette activité!

L’assemblée de Fabrique de Saint-Alexandre.

lundi 10 septembre 2018

Eucharistie


« La messe ne devrait jamais être plate ! » : forts de cette conviction, Annie Beauchemin et Guy Lebel, du diocèse de Nicolet, racontent leur façon de vivre l’eucharistie de façon signifiante avec le projet lamess3.0. La participation active de l’assemblée, telle que souhaitée au concile Vatican II, devrait nous rapprocher de l’idéal que poursuivaient les premières communautés chrétiennes. Pourquoi et comment mettre en œuvre cette participation active à l’eucharistie ?
Interventions : Sophie Tremblay, professeure à l’Institut de pastorale des Dominicains, Alain Roy, prêtre, diocèse de Montréal.

jeudi 6 septembre 2018

Partagez le chemin

Campagne d’automne Développement et Paix
Partagez le chemin

Personne ne devrait être forcé de fuir son foyer.

Chaque minute, 31 personnes sont forcées de fuir leur foyer. La majorité d’entre elles se trouvent dans les pays les plus pauvres de la planète et vivent dans des conditions extrêmement difficiles.

Conflits armés, changements climatiques, mégaprojets de développement, persécution…

Les causes de la migration forcée sont multiples, complexes et inter reliées. Il est temps d’agir!

En solidarité avec les 68,5 millions d’enfants, de femmes et d’hommes déracinés à travers le monde, marchons 40 075 km, soit l’équivalent de la circonférence de la Terre, d’ici le 31 août 2019. Voilà le message de la Campagne de Développement et Paix.

Appel à tous! Ceux et celles qui aimeraient s’impliquer dans une activité : groupes, élèves, parents, personnes à la retraite, jeunes ou moins jeunes, nous avons besoin de votre SOLIDARITÉ pour maintenir cette aide humanitaire.
Je suis sûr qu’il y a dans votre communauté des personnes capables d’organiser de belles activités originales pour amasser des fonds et/ou faire connaître Développement et Paix.

Pour me contacter, Jacynthe Chénard agente de pastorale au (418) 862-2805 #234.
Marchez, signez ou donnez : chaque geste compte! Devp.org/marche

lundi 3 septembre 2018

Le baptême

Le baptême from Office de catéchèse du Québec on Vimeo.

Comment comprendre le baptême ? Est-ce que le baptême est uniquement relié au moment de la naissance? Charlotte Framboise témoigne de sa conversion, de son cheminement et de la façon dont elle a vécu le baptême.
Interventions : Sophie Tremblay, professeure à l’Institut de pastorale des Dominicains, Alain Roy, prêtre, diocèse de Montréal.

dimanche 2 septembre 2018

Rencontre d'information paroisse de Rivière-du-Loup



 


Sujet :              Évolution des projets de la paroisse de Rivière-du-Loup

 

Date :               Dimanche, le 30 septembre 2018, à 14 heures

Endroit :           Église St-François-Xavier, Rivière-du-Loup

Pour qui?         Tous les paroissiens de la ville de Rivière-du-Loup

Personnes       Un représentant de la ville, du musée, du comité de sauvegarde
ressources :     et de la Fabrique.

BIENVENUE À TOUS !



La communauté de prière paroissiale (Renouveau charismatique)


Il y a plus de 50 ans, une belle histoire de redécouverte de l’Esprit Saint commençait à se répandre partout dans l’univers. Voici comment le pape François a présenté ce renouveau le jour de la fête de la Pentecôte en 2017.

Le Renouveau charismatique fut un temps de grâce de l’Esprit Saint. Et pourquoi un courant de grâce? Parce qu’il n’a ni fondateur, ni statuts, ni organe de gouvernement. Dans ce courant sont évidemment nées de multiples expressions qui, certes sont des œuvres humaines inspirées par l’Esprit, à travers divers charismes, et toutes au service de l’Église.

Cinquante ans est un moment de vie adapté pour s’arrêter et réfléchir. C’est le moment de la réflexion, la moitié de la vie. C’est le moment pour aller de l’avant avec plus de force, en laissant derrière nous la poussière du temps que nous avons laissé s’accumuler, en remerciant pour ce que nous avons reçu et en affrontant la nouveauté avec confiance dans l’action de l’Esprit.

La Pentecôte fait naître l’Église. La promesse du Père annoncé par Jésus Christ est celui qui fait l’Église.

L’Esprit nous conduit sur le chemin de conversion qui traverse le monde chrétien et qui est une raison de plus pour que le Renouveau charismatique soit un lieu privilégié pour parcourir la voie de l’unité.

Le Renouveau rappelle constamment à l’Église le pouvoir de la prière de louange. Une louange qui est une prière de reconnaissance et d’action de grâce pour l’amour gratuit de Dieu.

Jubilation, allégresse, joie sont les fruits de la même action de l’Esprit Saint. Le chrétien fait l’expérience de la joie dans son cœur; la joie de la Bonne Nouvelle de l’Évangile.

Le pape termine son message par une parole de reconnaissance :
Merci Renouveau charismatique pour ce que vous avez donné à l’Église au cours de 50 ans. L’Église compte sur vous, sur votre fidélité à la Parole, sur votre disponibilité au service et sur le témoignage de vies transformées par l’Esprit Saint. Partagez avec tous dans l’Église le baptême dans l’Esprit Saint, louez le Seigneur sans relâche. Marchez avec tous les fidèles chrétiens dans la prière et l’action de grâce pour les indigents. Servez les pauvres et les malades. C’est ce que l’Église et le pape attendent de vous, Renouveau charismatique, de vous tous qui êtes entrés dans ce courant de grâce!



                                                                                                              La Pocatière, 14 août 2018